Peter Ralston, fondateur du Cheng Hsin

“Les vrais innovateurs sont, par définition, en avance sur leur temps. Par conséquent, la plupart d’entre eux demeurent non reconnus, excepté par un petit nombre d’individus. Combien d’entre nous ont espéré rencontrer Bruce Lee, s’asseoir à un enseignement avec Carl Jung, ou faire le tour du lac Walden avec Henry David Thoreau ? Trop tard pour tout ceci, mais pas trop tard pour remarquer Peter Ralston. Sa créativité, son engagement, et sa clarté, transparaissent alors qu’il explique de profonds principes issus d’une expérience directe et d’une perspicacité aiguisée. Athlète martial hors-pair et enseignant très humain, il a atteint le sommet de la montagne et s’est baigné dans la source de l’Etre. Ses révélations parlent à chacun de nous. »


Dan Millman – auteur du livre La Voie du Guerrier Pacifique.

ralston-talking-2.jpg

Peter Ralston commence la pratique des arts martiaux à l’âge de neuf ans. Grâce à des entraînements intensifs, il acquiert de nombreuses ceintures noires et devient compétent dans de nombreuses disciplines y compris : le Judo, Jujitsu, Karaté, Sumo, Fencing, Kung Fu, Muay Thai, la Boxe, l’Aïkido et les arts martiaux internes tels que le T’ai Chi, le Hsing I et le Pa Kua.

En parallèle de sa pratique martiale, Peter traverse des périodes de contemplation intensive, desquelles il reçoit des expériences d’éveil sur la nature du soi et de la réalité. Ces expériences vont largement influencer ses compétences et ses études dans la pratique martiale. Athlète martial déjà accompli et réputé, il traverse ensuite une période de deux années pendant lesquelles ses compétences martiales doublent chaque mois. Ce fut une période extraordinaire de croissance et de découverte résultant directement de ses inspirations nées de la contemplation, de l’étude et de toutes ces années de pratique intensive.

Incapable de trouver un art qui aurait l’envergure et la profondeur de ses inspirations, Maître Ralston commence à enseigner ce qui plus tard, prendrait le nom de Cheng Hsin. En parallèle des entraînements martiaux, il crée de nombreux stages en ontologie afin d’amener autrui vers la Maîtrise.

En 1978, Peter Ralston devient le premier non-asiatique à remporter la Coupe du Monde des Arts Martiaux en full-contact, qui se tient en République de Chine. Lorsqu’on lui demande plus tard, lors d’une interview pourquoi il a participé à ce championnat, il répond :

« L’une des principales raisons pour laquelle j’ai participé à ce championnat du monde c’est que je demande aux gens de faire des choses « non conventionnelles », de se remettre en question et de se comprendre eux-mêmes. Je veux que les gens m’écoutent, s’ouvrent à ce que je dis. Et si j’ai gagné ce championnat du monde, c’était pour pouvoir dire : « Je l’ai fait. Ce que je vous enseigne est fonctionnel, ça marche. » Maintenant, les gens qui ne m’auraient pas écouté avant m’écoutent, pourtant je dis toujours les mêmes choses ! »

Peter est l’auteur de six ouvrages :

En général, Maître Ralston enseigne dans le centre de Cheng Hsin près de San Antonio au Texas. Le centre est ouvert pour des stages d’arts martiaux, des retraites sur la conscience et des apprentissages.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site