Les bénéfices du Body-Being et de la Puissance sans Effort

L’entraînement au Body-Being dans le Cheng Hsin permet d’aligner le corps avec la gravité et reprogramme le système nerveux afin d’obtenir un mouvement gracieux, puissant et aisé. S’entraîner à être totalement détendu, centré, enraciné, calme, entier et total, permet d’accéder à la force intrinsèque et d’être physiquement habile pour diverses raisons expliquées ci-après.

L’utilisation de la force intrinsèque

Intrinsèque signifie inhérente ou déjà présente. Toute chose a besoin d’une « force de cohésion » pour maintenir ses éléments. La force intrinsèque est la qualité de cohésion inhérente à une substance. Si nous en venons au corps humain, nous le considérons communément comme un corps construit autour d’un squelette fixe. Pourtant, il serait plus juste de le considérer comme un sac de liquide et de tissus avec des os insérés ici et là. Notre corps a une nature élastique ; il est compressible ; il a une force intrinsèque.

La Puissance sans Effort

Il est facile de comprendre que d’utiliser tout notre corps produit plus de puissance que de n’en utiliser qu’une partie. Cependant, l’entraînement du Cheng Hsin consiste à faire en sorte que tout notre corps soit compressé afin que la puissance ne résulte pas de l’utilisation de la force (ce que nous appelons une puissance sans effort). Pensez au canapé sur lequel nous nous asseyons ; ce canapé supporte notre corps sans effort. Le canapé est légèrement compressé et le sol supporte notre poids par l’intermédiaire du canapé. Cette force de compression est sans effort, mais elle n’est possible que si le corps qui supporte est aligné en vue de transmettre la compression dans le sol. De la même façon que fonctionne le canapé, en Cheng Hsin, nous recherchons une puissance sans effort ; c'est-à-dire qui ne requière pas plus force pour déplacer des objets ou des gens, que pour bouger notre propre corps dans un espace vide. Il est possible d’être à la fois détendu et capable de produire de la puissance si nous savons utiliser le sol pour trouver la puissance. D’habitude, de façon instinctive, nous rassemblons nos forces et poussons sans se soucier du sol en utilisant l’effort d’une force expansive. La puissance sans effort, elle, a lieu lorsque nous nous compressons dans le sol. Notre corps a une force intrinsèque propre, ce qui fait que, chaque fois qu’un objet nous compresse dans le sol, il y a une « poussée en retour », naturelle, sans effort, vers l’objet qui nous compresse.

Nous ne recherchons pas la puissance sans effort parce qu’elle aurait des « supers pouvoirs magiques ». En étant compressés dans le sol, nous pouvons utiliser celui-ci pour trouver la puissance. Il n’y a pas meilleurs soutien que celui de notre planète ! En utilisant la force intrinsèque, nous pouvons nous aligner sur les 5 principes et bénéficier des avantages cités ci-après. Chaque élément de cette liste pourrait être considéré comme un « pouvoir».

L’équilibre

Tenez-vous debout un instant et fermez les yeux. Sentez les micro-mouvements que fait votre corps pour rester sur ses pieds. Nous ajustons sans cesse pour rester près du point d’équilibre. Ce que l’on considère en général comme étant l’équilibre n’est pas un réel équilibre. En temps normal, nous sommes dans un état de « recherche d’équilibre ». Quand on est en recherche, c’est qu’on ignore quelque chose. Pouvoir sentir tout notre corps est essentiel pour un réel équilibre. Dans le Cheng Hsin, nous nous entraînons à être « équi-libérés » (!). C'est-à-dire, à être toujours en équilibre, que nous nous déplacions de façon dynamique ou que nous soyons immobiles ; que nous soyons en contact avec quelqu’un d’autre ou un objet ou que nous soyons juste avec nous-mêmes. Le réel équilibre, c’est être en repos.

Notre équilibre est en danger :

  • A chaque fois que l’on pousse ou que l’on se penche vers autre chose, puisque nous nous arrêtons de mettre tout notre poids dans nos pieds en mettant une partie de ce poids dans l’autre objet.
  • Quand nous nous mettons nous-mêmes en déséquilibre. C'est-à-dire lorsque nous puisons l’énergie pour notre mouvement ailleurs que dans le sol, en tendant nos muscles ou en utilisant la force par exemple, pour déplacer une partie de notre corps ce qui a pour conséquence de le déséquilibrer en entier.

En nous détendant et en nous alignant avec la gravité, nous laissons le corps tomber dans nos pieds à l’endroit où nous avons besoin qu’il tombe afin de rester debout ! Nous pouvons utilise la force intrinsèque du corps et accepter d’être compresser dans le sol pour trouver la puissance. En étant toujours poussés dans nos pieds, nous restons toujours en équilibre.

La vitesse

Faire bouger un corps détendu à partir de son centre est plus rapide que la façon dont nous nous déplaçons habituellement. Des muscles détendus bougent plus rapidement que des muscles tendus. En tendant les groupes de muscles antagonistes, nous ralentissons aussi le mouvement de nos muscles. Apprendre comment se déplacer avec rapidité demande de beaucoup s’entraîner. Nous avons tendance à avoir plein de tics et de petites manières d’ajustement avant le mouvement qu’il nous faut découvrir avant de pouvoir cesser de les faire.

La mobilité

En nous détendant, nous pouvons aussi étendre notre registre de mouvements. La détente de nos articulations libère le mouvement. Les articulations de l’orbite et globe de notre œil sont capables de bouger tel un roulement à bille bien huilé. La mobilité dépend aussi de la conscience que nous avons de l’espace qui est autour de nous. Parce que nous ne nous déplaçons que dans l’espace dont nous avons conscience. Aussi, le fait de développer une vision de l’espace en 3 dimensions, augmente nos possibilités de mouvement et par conséquence notre mobilité.

L’endurance

L’utilisation de la force musculaire et les montées d’adrénaline à travers notre système nous fatiguent. Rester calme et détendu augmente notre capacité de pratiquer à un haut niveau et pour longtemps. L’utilisation du sol comme énergie de puissance augmente aussi notre endurance.

La sensibilité

Dans les situations de pression, nous rétrécissons naturellement notre champ d’attention. Cependant, dans le Cheng Hsin, nous nous entraînons dans une direction qui défie nos réactions instinctives : plus nous nous trouvons en situation de stress, plus nous avons besoin de développer notre attention. En devenant plus conscients de ce qui se passe, nous devenons plus adaptables et plus compétents pour maitriser les situations. En restant calmes et détendus, nous percevons plus de choses et devenons alors plus sensibles et capables de nous accommoder aux situations changeantes. Se centrer et être enraciné nous aide à rester présents sous la pression.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site