La pratique de la contemplation

La contemplation est une façon de se questionner. En général, lorsque nous posons des questions, c’est que nous recherchons une information, comme par exemple, « quel âge as-tu ? » ou « où sont les toilettes ? ». La contemplation est un autre questionnement. Dans la contemplation, nous nous posons des questions comme « qu’est-ce que la Vie ? » jusqu’à ce que nous devenions directement conscients, ou que nous ayons une « expérience directe »  de ce que nous questionnons. Une expérience directe est aussi appelée une expérience d’éveil. C’est une expérience qui libère et peut changer notre relation avec la vie.

chinphoto7.jpg

Pour contempler, il est essentiel de ne-pas-savoir. Nous avons besoin d’abandonner toute façon dont nous regardons notre « objet de contemplation ». Ceci est paradoxal. Nos esprits ont besoin de saisir notre objet comme étant d’une certaine façon afin de s’y accrocher. Lorsque nous abandonnons cette saisie, alors seulement nous pouvons ne-pas-savoir ce qu’il est et c’est là le point de départ du questionnement !

En général, nous n’avons pas l’habitude de nous concentrer sur quelque chose sans nous arrêter. Concentrer directement notre attention à chaque instant et pendant un moment soutenu sur une question est difficile. Mais plus nous contemplons, plus cela devient facile.

 

La contemplation est par nature une activité que l’on pratique seul. Pourtant, la plupart des gens trouvent qu’il est difficile de maintenir cette activité seul avec intensité. C’est pourquoi dans le Cheng Hsin, nous pratiquons des « contemplations intensives », qui offrent un environnement structuré dans le but d’augmenter la chance des participants à rencontrer une expérience d’éveil.

Présentation du Stage de Contemplation Intensive

"On ne se pose pas des questions pour avoir des réponses,
mais pour faire l’expérience de ce qui est vrai."
-Peter Ralston (The Book of Not Knowing)

Un stage de contemplation intensive est comparable à une retraite zen intensive. Durant le stage, les participants se concentrent sur une question telle que "Qui suis-je ?", dans le but de vivre une expérience de conscience directe. Dans la terminologie zen, nous appelons une telle expérience, une expérience d'éveil.

Il n'y a pas de support dans ce stage intensif, rien à mémoriser, pas de formule à laquelle s'accrocher, rien à comprendre. De nouvelles compréhensions et des moments de clarté sont susceptibles de s'élever, et ils ne s'élèvent que du seul travail de contemplation propre à chaque participant.

L'Exercice de Contemplation et de Communication (CCE)

Bien que cette session intensive soit structurée au plus haut point et demande beaucoup de discipline, la technique utilisée est extrêmement simple et directe. L’exercice principal que nous pratiquons est appelé Exercice de Contemplation et de Communication (CCE).

L’exercice dure 40 minutes, pendant lesquelles deux personnes sont assises face à face : l’une garde  le rôle de l’écoutant, tandis que l’autre est le partenaire qui contemple et communique. Toutes les cinq minutes, nous inversons les rôles et ainsi l’écoutant devient le partenaire qui contemple et communique, et le partenaire qui contemplait devient l’écoutant. Et les rôles s’inversent à nouveau…ce jusqu’à la fin des 40 minutes.

Ce que nous tentons fondamentalement de faire, dans un CCE, c’est de partir en recherche encore et encore pour faire l’expérience directe de qui nous sommes (il existe aussi d’autres questions telles que : Qu’est-ce qu’un autre ?, Qu’est-ce que la vie ?, ou Qu’est-ce que je suis ?). Quelque chose va s’élever de cette contemplation de l’immédiat, au sein de laquelle vous vous ouvrez à cet instant même afin d’expérimenter qui vous êtes : une pensée, un sentiment, une idée, une sensation, un souvenir, ou toute autre expérience va remplir l’espace créé par cette ouverture. Il se peut aussi que vous expérimentiez directement qui vous êtes.

En tout cas, quoi qui s’élève pour vous – et peu importe ce que c’est – vous le communiquez à votre partenaire. Vous l’exposez à cette personne, honnêtement, et exactement tel qu’il s’élève. Le partenaire écoutant reçoit cela sans faire de commentaire, ni de jugement, ni de retour qu’il soit subtil ou visible. La totale neutralité de l’écoutant vous offre la liberté et l’espace de tout communiquer, sans vous soucier de la justesse de ce que vous dites, ni de si cela a l’air bien ou pas bien, ni d’être jugé. Lorsque vous avez communiqué ce qui s’est élevé, vous vous remettez en quête de qui vous êtes, contemplez, puis communiquez à nouveau ce qui s’élève de votre contemplation. Et vous répétez ce processus jusqu’à ce que vos cinq minutes se soient écoulées. A cet instant, le son d’une cloche sonne et des instructions vous sont données pour inverser les rôles. C’est maintenant à vous de devenir l’écoutant silencieux, neutre et ouvert pour les cinq prochaines minutes.

Le cadre organisationnel du stage de contemplation

La journée commence à 6 heures du matin. Tout au long de la journée, vous pratiquez environ 114 CCE. Dans une journée, il y a aussi des contemplations solos et des contemplations marchées (de 30 à 40 minutes), un temps d’enseignement, et quelques temps d’exercice courts. Les repas sont frugaux et végétariens mais assez fréquents. Nous prenons entièrement soin de vous afin que votre concentration soit totale. Tout est contemplation. Par exemple, le repas est un « repas contemplatif», la nuit est une « nuit contemplative». Tout au long de la journée, il vous est rappelé à chaque minute de «ne pas lâcher votre question ». La nuit contemplative démarre vers minuit.

Dans cet environnement hyper-organisé au sein duquel vous n’avez d’autre souci que celui d’expérimenter directement qui vous êtes, vous allez rencontrer des tas de choses. Des obstacles mentaux, émotionnels et physiques vont s’élever. C’est attendu. Accueillez tout ceci comme faisant partie du processus et gardez votre attention sur l’expérimentation directe de qui vous êtes. Peu importe ce qui s’élève ou se met en travers de votre chemin. L’objectif de la contemplation intensive, c’est d’avoir une expérience d’éveil, c'est-à-dire, de faire l’expérience authentique et directe de la vraie nature de l’Existence.

Le personnel encadrant

En France, les stages de contemplation intensive d’environ 12 participants sont encadrés par un facilitateur, un moniteur et un cuisinier.

Kevin Magee est notre facilitateur. Kevin pratique la contemplation depuis 1997. Il a participé à de nombreux stages de contemplation intensive sous la direction de plusieurs facilitateurs, et aussi en tant que moniteur dans les Intensives aux Etats Unis. En 2011, Kevin a participé au stage de sept mois d'Apprentis de la Pleine Conscience avec Maître Peter Ralston au Texas. Kevin partage avec les participants, sa propre expérience de la contemplation afin de les soutenir dans la leur.

Notre moniteur est Rob van Ham. Rob a participé à des stages de contemplation intensive avec Maître Peter Ralston et Kevin Magee. Le moniteur seconde le facilitateur et son travail est essentiel pour la réussite du stage.

Le troisième membre du personnel est la cuisinière, Anne (ou Alice pour le stage d’hiver aux Pays-Bas), qui prépare les repas dans les coulisses.

Les stages de Contemplation Intensive 2014

chinphoto2.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×